Les valeurs

  Les valeurs d’Anima’ s’expriment au sein des formations
 
Nous valorisons dans nos stages l’importance de la liberté de penser et de faire ses propres choix, à tout âge. Nous insistons et encourageons chacun à proposer ses idées, en les expliquant. Cette démarche est essentielle pour que chaque stagiaire puisse à son tour laisser les mineurs accueillis participer de manière active aux accueils collectifs. Nous leur donnons la possibilité de faire évoluer leurs pratiques en les poussant à partager leurs idées avec tous par l’échange à chaque moment. Tout stagiaire a la liberté de défendre ses idées, dans une chaque moment. Tout stagiaire a la liberté de défendre ses idées, dans une démarche respectueuse de chacun. 

Nous valorisons dans nos stages l’importance de la liberté de penser et de faire ses propres choix, à tout âge. Nous insistons et encourageons chacun à proposer ses idées, en les expliquant. Cette démarche est essentielle pour que chaque stagiaire puisse à son tour laisser les mineurs accueillis participer de manière active aux accueils collectifs. Nous leur donnons la possibilité de faire évoluer leurs pratiques en les poussant à partager leurs idées avec tous par l’échange à chaque moment. Tout stagiaire a la liberté de défendre ses idées, dans une démarche respectueuse de chacun.

Nous acceptons tout le monde au sein de nos stages, et mettons en avant des formations où les stagiaires pourront partager, s’enrichir de l’autre et rencontrer des individus issus de tous milieux, de toutes situations, de toutes origines culturelles et religieuses. L’orientation sexuelle, le handicap potentiel, l’opinion politique de chaque individu, sa situation familiale, ne doivent avoir aucune incidence sur la qualité de la formation reçue. Nos équipes ne regardent ni la nationalité, ni la situation de famille, ni la maîtrise de la langue mais au contraire doivent faire en sorte que chacun trouve sa place dans son stage et dans le groupe.
 
Nous mettons en place une évolution démocratique et participative de notre association, nos projets, nos méthodes, en permettant aux organisateurs et directeurs d’accueils de donner leur avis sur nos formations et de les faire évoluer, en leur laissant libre accès aux données financières et logistiques de notre association, en participant si ils le souhaitent à nos instances dirigeantes. Pour cela nous avons mis en place des statuts, des documents de suivi des contenus de stages, que nous proposons spontanément pour leur permettre d’évaluer et accompagner au mieux les stagiaires accueillis tout en prenant part si ils le souhaitent à notre évolution.

Nos équipes se portent disponibles et présentes pour rencontrer les stagiaires, directeurs et organisateurs avant, pendant et après les formations, pour faire un point sur la formation des stagiaires accueillis et vérifier les contenus de formation qu’ils ont reçus.

Nous insistons sur le rôle et la place importante qu’occupe aujourd’hui l’Education Populaire en France et dans le monde, surtout au niveau éducatif. Le stagiaire devient un représentant de ces valeurs. Il doit prendre la mesure de l’impact éducatif qu’il va avoir. Il mesure l’importance de la République, de la laïcité et d’un comportement citoyen.

Pour être lié à Anima, il ne faut pas être lié à Anima’. Chacun a tout loisir de venir, partir, commencer ou terminer sa formation avec nous, dans le respect de ses convictions, ses envies, ses expériences.

Pour garantir le cadre sécuritaire moral et affectif, ainsi que la qualité de la formation, les stages sont limités en nombre de stagiaires.


  
Notre projet forme des animateurs et construit le citoyen en répondant à des problématiques sociales et territoriales diverses.


Il permet, selon l’axe du projet, de favoriser au sein d’un même territoire :

- L’accessibilité des personnes en situation de handicap à l’emploi, notamment à un emploi adapté*
- Renforcer la présence dans les ACM de personnes en situation de handicap
- Permettre l’accessibilité pour tous à la formation BAFA en supprimant les contraintes financières et en accompagnant les publics ayant des difficultés et ce de façon individuelle.
- Permettre de développer des valeurs de respect, de citoyenneté, de laïcité et de lutter contre le racisme, l’exclusion, les préjugés en permettant aux individus de se rencontrer autour d’une formation commune, point de départ d’un échange fort et citoyen.
- Lutter contre les violences et le cloisonnement social en permettant à des publics de sortir de leur quartier, d’aller à la rencontre de manifestations publiques défendant des valeurs humanistes et réunissant des individus aux profils très différents.
- Développer les connaissances de la population quant à l’éducation des enfants et la parentalité **
- Etre un outil pertinent pour les politiques locales et les structures d’accompagnement en leur proposant un projet global décloisonné réunissant un grand nombre d’acteurs ***.
- Permettre de proposer un projet d’ensemble global autour de l’animation volontaire.
- Lutter contre le manque d’animateurs dans les ACM et contribuer à leur dynamisme par la formation d’animateurs polyvalents.
- Soutenir les associations locales en participant à leurs projets publics.
- Relayer les projets relevant des politiques sociales et jeunesses locales pour être le relai d’information des partenaires.



*les postes d’animations sont souvent bien adaptés de par le nombre d’heures moyennes réalisées sur contrat qui sont souvent plus courtes que d’autres secteurs d’activités. Les locaux également puisque ayant des habilitations d’accueils délivrés par les autorités compétentes et répondant à des contraintes d’accessibilités (ERP). Un travail en équipe qui permet également une meilleure accessibilité d’accès et d’adaptation à un poste.
** permettre ainsi de développer une prise de conscience de la responsabilité éducative qui incombe à chaque parent et chaque acteur).
*** Pour le développement de nos projets, les acteurs sont présentés dans chacune des parties).